La naissance

Michel TANNEAU

Il s’appelle Michel TANNEAU, il habitait le quartier et avait parfois coutume de courir pour se « décrasser » dans un espace vert près de chez lui. Et il s’avise un beau jour de 2003 qu’il court en fait sur la « Promenade Georges Brassens » !

Alain BESSEC

Amoureux de la chanson française, et notamment du poète sétois, il lui vient alors une idée qu’il partage au plus vite avec son collègue de travail et ami, Alain BESSEC, lui-même interprète-guitariste reconnu de l’artiste.

C’est ainsi qu’ils feront naître l’idée folle de valoriser cette promenade en y organisant une journée où tous les chanteurs et musiciens amateurs pourraient interpréter Brassens dans une ambiance conviviale.

Les deux acolytes mobilisent alors le ban et l’arrière-ban de leurs relations pour faire aboutir leur projet, et notamment l’élue municipale en charge du quartier (Mireille MASSOT), avec laquelle il est opté de mettre la manifestation sous l’égide du Conseil de Quartier 7, ainsi que le Directeur de Quartier (Christian MOUNIER) afin d’évaluer la faisabilité et les moyens techniques à mettre en oeuvre par la Ville de RENNES.

Tout ce beau monde enthousiaste s’active, fait appel aux bénévoles et aux équipements de quartier pour aider à l’aventure. Les uns et les autres répondent au-delà des espérances. Un « Comité de Pilotage » est créé, à la tête duquel sera forcément un habitant du quartier, et l’association « Maison du Ronceray », destinée à gérer le centre socioculturel de La Poterie, devient le pivot juridique et financier de la manifestation.

La première « Ballade avec Brassens » a lieu le dimanche 12 septembre 2004 ! Trois scènes, 75 artistes solos ou en groupe, près de 3 000 spectateurs. Un succès réel et inespéré.

Le partage

M. TANNEAU & R. LORRE

Malgré cette réussite, le Comité de Pilotage estime à l’unanimité qu’il ne faudrait pas risquer de lasser les artistes et auditeurs par une manifestation annuelle. Contacts sont alors pris avec René LORRE et son association « Les coquins d’accord » pour que Saint-Brieuc prenne la relève l’année suivante.

Ce fut fait et il en est toujours ainsi : années paires à Rennes et années impaires à Saint-Brieuc.

L’essor

Depuis cette après-midi du 12 septembre 2004, la « Ballade avec Brassens » de Rennes a considérablement évolué. Si ses créateurs originels ont laissé au fil du temps d’autres acteurs bénévoles en assurer l’organisation, elle n’a cessé de grandir et est devenue à RENNES un mini-festival qui s’étale sur cinq jours.

2006 : mise en place de nombreuses animations sur le site et passage à quatre scènes.

2008 : tee-shirts et gobelets décorés de l’affiche de l’année apparaissent.

2010 : création de « Brassens en bars » le vendredi soir : concerts bénévoles dans sept lieux festifs du quartier et concert le samedi soir pour les bénévoles.

2012 : la configuration est identique à l’édition précédente mais les volumes augmentent.

2014 : c’est l’édition « anniversaire » (2004 / 2014). Sont créés « Brassens pour nos aînés » : concerts bénévoles dans trois établissements pour personnes âgées les mercredi et jeudi, ainsi que « Brassens en concert » : concert donné pour 600 personnes le samedi sous la halle du Triangle par des têtes d’affiche d’envergure nationale (seule manifestation payante du festival).

2016 : le déroulé ne change pas mais ce sont alors six établissements d’hébergement et 13 lieux festifs qui sont impliqués.

De près de 3 000 participants en 2004, la « Ballade avec Brassens » biennale à RENNES accueille maintenant sur cinq jours environ 8 000 spectateurs, mobilise 130 bénévoles et permet à une centaine d’artistes de s’exprimer.

L’avenir

Amis artistes et spectateurs, l’avenir de la « Ballade avec Brassens à RENNES » ne dépend que de vous !

MERCI DE VOTRE FIDÉLITÉ.